Théâtre Sortie de secours

 

rss

 
 

Compagnie

Depuis sa fondation en 1989, Sortie de Secours se consacre la création d’œuvres théâtrales originales, le plus souvent avec la complicité d’artistes de l’extérieur de son milieu immédiat, la rencontre étant tout à la fois le moteur et le carburant de sa démarche. L’acte théâtral constitue donc, pour la compagnie, un médium pour explorer la complexité des questions identitaires et pour expérimenter la diversité et le mariage des voix.

En ce sens, Sortie de Secours se consacre aussi, en parallèle, à réaliser des créations inspirées de l’art, de la littérature, des mythes et des rites « étrangers » (au sens large), mais toujours dans le but de générer, grâce à cette « distance culturelle », un regard critique vis-à-vis de nos propres comportements individuels et collectifs, tant chez ses créateurs que pour ses spectateurs.

Nos objectifs sont donc les suivants:
§  Initier des projets artistiques et les développer par le biais de collaborations extérieures, ceci afin de nous ressourcer auprès de cultures et d’artistes « étrangers » (au sens large), et ainsi ouvrir les horizons;
§  Nous rapprocher d’un théâtre humain et universel en mettant en relief les problématiques et les enjeux liés au métissage culturel, à l’émigration, et à ce que nous nommons -faute de mieux-  le  «tissage identitaire »;
§  Privilégier la création d’œuvres originales inspirées de l’art, de la littérature, des mythes et des rites «étrangers» -toujours au sens large- dans le but provoquer un effet de miroir.
§  Développer un volet de traductions et d’adaptations d’œuvres originales hispaniques;
§  Permettre aux productions de la compagnie de connaître un rayonnement et une diffusion importants par le biais de tournées.

Historique

2012-2013

  • Québec-Barcelona, de Mercè Sarrias, mise en scène de Philippe Soldevila, en coproduction avec la Sala Beckett de Barcelone. Création présentée au Théâtre Périscope, au Festival International de Tardor de Girona (Espagne), ainsi qu’à la Sala Beckett de Barcelone  (total : 32 représentations).
  • Les trois exils de Christian E., de Philippe Soldevila et Christian Essiambre, mise en scène de Philippe Soldevila, 38 représentations à travers le pays, dont 16 représentations dans la salle principale du Théâtre d’Aujourd’hui.
  • Quand la mer reviendra, d’Esther Beauchemin, mise en lecture de Philippe Soldevila: présentation du projet de création aux Fenêtres de la Création (Longueuil), en coproduction avec La Vieille 17, Le Théâtre du Nouvel Ontario et du CEAD.
  • Accompagnement artistique et mentorat auprès d’artistes francophones de l’Alberta, en collaboration avec le RAFA (Regroupement Artistique Francophone de l’Alberta, avec l’appui du SAIC.

2011-2012

  • Les trois exils de Christian E., de Philippe Soldevila et Christian Essiambre, mise en scène de Philippe Soldevila : Prix Paul Hébert et Prix de la Critique « interprétation masculine, Québec » remis à Christian Essiambre; nomination pour « meilleure production » (Association Québécoise des Critiques de Théâtre); trois nominations au Éloizes : « spectacle de l’année », « artiste de l’année » (Christian Essiambre) et « Artiste de l’Acadie du Québec » (Philippe Soldevila). En tournée.
  • Teresa va obéir, de Hélène Robitaille, mise en lecture de Philippe Soldevila. Une collaboration de Sortie de Secours à l’événement « Impressions d’ici » du Théâtre Périscope.
  • Quand la mer reviendra, d’Esther Beauchemin: lecture publique de la deuxième version de la pièce, à Zones Théâtrales, en coproduction avec La Vieille 17, Le Théâtre du Nouvel Ontario et du CEAD.
  • Le Projet Borges, deuxième laboratoire de création,  en résidence au LANTISS.

2010-2011

  • Les trois exils de Christian E., de Philippe Soldevila et Christian Essiambre, mise en scène de Philippe Soldevila, au théâtre l’Escaouette (Moncton) et au Théâtre Périscope (Québec).
  • Québec- Barcelona, de Mercè Sarrias, mise en lecture de Philippe Soldevila. Première étape de création avec la sala Beckett de Barcelone, au Carrefour International de Théâtre de Québec
  • Treize salves pour un pat, lecture publique autour de l’oeuvre narrative de Jorge Luis Borges, dans le cadre de la première édition du festival littéraire Québec en toutes lettres.
  • Le Projet Borges, premier laboratoire de création, en résidence au LANTISS.

2009-2010

  • À la défense des moustiques albinos, de Mercè Sarrias, traduction et mise en scène de Philippe Soldevila, Théâtre Périscope (Québec) et La Nouvelle Scène (Ottawa). Prix Bernard Bonnier remis à Pascal Robitaille, et nomination pour « La production de l’année » (Prix Rideau Awards, Ottawa-Gatineau), Mars et avril 2010.
  • Conte de la Lune, une coproduction Théâtre des Confettis et Théâtre Populaire d’Acadie, en collaboration avec Sortie de Secours. En Espagne, Madrid, Alcala de Henares et Barcelone (Igualada).

2008-2009

  • Lecture publique, Des poux et des acteurs, de José Sanchis Sinisterra, traduction Nélida Michaud, m-e-s de Philippe Soldevila, Carrefour international de théâtre, juin 2009
  • Lecture publique, Conte de la neige, de Philippe Soldevila, Carrefour international de théâtre, juin 2009, suivi du lancement de Conte de la lune, de Philippe Soldevila, par Dramaturges Éditeur.
  • Laboratoire public Quand la mer reviendra, de Esther Beauchemin, m-e-s Philippe Soldevila, co-production Le Théâtre Sortie de Secours et le Théâtre de la Vieille 17. Au théâtre Périscope.

2007-2008

  • Santiago, de Hélène Robitaille, m-e-s de Philippe Soldevila, au Théâtre d’Aujourd’hui, janvier 2008
  • Le Magicien prodigieux, adaptation libre de Philippe Soldevila d’après Calderon de la Barca, m-e-s de Philippe Soldevila, à Québec dès le 25 mars 2008. Prix Nicky-Roy remis à Israël Gamache pour ses rôles de Clarin et Lisandro.

2006-2007

  • Santiago, de Hélène Robitaille, m-e-s de Philippe Soldevila, au Théâtre Périscope à Québec. Prix de la Meilleure musique originale, prix de la Meilleure scénographie et deux nominations d’interprétation, par le Conseil de la Culture de la Région de Québec.
  • Conte de la Lune de Philippe Soldevila, inspiré de Pere Calders, m-e-s de Philippe Soldevila. Collaboration à cette coproduction.Masque de la«Meilleure production Jeune Public»,Prix  «ZOF» de la Fédération Culturelle Canadienne Française /Secrétariat des Affaires Intergouvernementales du Canada (SAIC), et nomination pour le Masque  «Coup de Cœur des Enfants Terribles». (Tournée au Nouveau-Brunswick, au Québec -Beloeil et  Montréal- ainsi qu’à Ottawa au CNA.).

2005-2006

  • Bhopal, de Rahul Varma, m-e-s de Philippe Soldevila. Québec (Périscope)  et Montréal (Espace Libre): 32 représentations).
  • Développement dramaturgique  de Conte de la Lune, de Philippe Soldevila, inspiré de Pere Calders.

2004

  • ¡Anarquista!, de Simone Chartrand, m-e-s de Philippe Soldevila (à Québec/21 représentations).
  • Bhopal, de Rahul Varma. Deux lectures publiques: Québec (Périscope) et Montréal (La Licorne).

2002-2003

  • Collaboration de Sortie de Secours à Ma famille, de Carlos Liscano, m-e-s de Philippe Soldevila, production du TPA (Caraquet, Moncton et tournée au  N-B/38 représentations).

2001-2003

  • Chroniques de la vérité occulte, traduction, adaptation et m-e-s de Philippe Soldevila d’après l’œuvre de Pere Calders, prix de la Meilleure musique originale par le Conseil de la Culture de la Région de Québec (Québec, Moncton, Ottawa et Montréal/49 représentations).

2000-2001

  • Le Temple, de Pierre-Yves Lemieux, m-e-s de Philippe Soldevila, prix de la Meilleure mise en scène par le Conseil de la Culture de la Région de Québec (Québec/11 représentations).

1999-2003

  • Collaboration à Pour une fois, de Herménégilde Chiasson, m-e-s de Philippe Soldevila,  coproduction du TPA et de l’Escaouette, nomination Gala des Masques édition 2001 (Moncton, Caraquet, Ottawa, Toronto, Québec et tournée au N-B./55 représentations).

1998

  • Philippe Soldevila, directeur artistique, reçoit le Prix John-Hirsch du Conseil des Arts du Canada «en reconnaissance de son œuvre de metteur en scène et d’un travail qui annonce des réalisations majeures sur le plan de l’excellence et de l’originalité».

1997-2000

  • Exils, de Robert Bellefeuille et Philippe Soldevila, m-e-s de Philippe Soldevila (Limoges, Québec, Ottawa, Longueuil, Assomption et Montréal/plus de 60 représentations) (Adaptation film en 2003).

1995-2000

  • Le Miel est plus doux que le Sang, de Simone Chartrand et Philippe Soldevila (trois nominations Gala des Masques: Révélation de l’année, prix du Public Loto-Québec et Meilleure production à Québec.  Prix de la Meilleure mise en scène par le Conseil de la Culture de la Région de Québec (Québec, Moncton, Montréal, et Festival des francophonies en Limousin/75 représentations).

1989-91

  • Tauromaquia, de Simone Chartrand et Antoine Laprise, m-e-s de Philippe Soldevila (Québec, Montréal, Ottawa/35 représentations).