Théâtre Sortie de secours

 

rss

 
 
 

« LE MIEL EST PLUS DOUX QUE LE SANG », D’HIER À AUJOURD’HUI

Simone Chartrand et moi – et bientôt toute l’équipe de comédiens et concepteurs de l’époque- avons vécu quelque chose d’absolument émouvant et vertigineux. Assis ensemble au Théâtre Denise-Pelletier, nous avons vu notre bébé de 20 ans, devenu adulte, marcher tout seul.
Tout seul? Oh que non! Le Théâtre Sortie de Secours, complice de l’aventure, l’a confié à une nouvelle famille, exceptionnelle: des comédiens touchants et généreux, allumés, investis et des concepteurs fabuleux, tout cela sous la direction d’une metteure en scène merveilleuse d’intelligence, de rigueur et d’humanité.
Merci Claude Poissant, de vouloir affirmer haut et fort que le théâtre de création a aussi sa place dans le répertoire. Longue vie à la création qui sans cesse se renouvelle, de génération en génération.

Mais surtout, merci aux deux générations de créateurs qui ont rendue possible cette aventure. Car avant tout, c’est et ce sera toujours une histoire de « gang», Catherine Vidal, François Bernier, Isabelle Blais, Renaud Lacelle-Bourdon, Simon Lacroix, Stéphanie Capistrano-Lalonde, Julie Charland,Geneviève Lizotte, Alexandre Pilon-Guay, Francis Rossignol. Et merci ENCORE aux créateurs de 1995: Gérald Gagnon, Paul-Patrick Charbonneau, Normand Lafleur, Marie-France Tanguay, Simone Chartrand, Pierre Potvin, Marie Chantale Vaillancourt, Anne Fortin, Christian Fontaine, Jean Bélanger, Louis-Marie Lavoie, Andréa Bergeron, Marc Vallée, Édith Paquet, Martien G Bélanger et Isabelle Larivière.

Philippe Soldevila

http://www.denise-pelletier.qc.ca/spectacles/39/
Au Théâtre Denise-Pelletier jusqu’au 27 février 2016.

Une rencontre après spectacle aura lieu entre les 2 équipes suite à la représentation du 26 février!

Le miel est plus doux que le sang

Le miel est plus doux que le sang

Sur la photo 1995: Simone Chartrand, Paul-Patrick Charbonneau, Gérald Gagnon et Normand Lafleur. Crédit: Marie-Chantal Vaillancourt
Sur la photo 2016: Isabelle Blais, François Bernier, Simon Lacroix et Renaud Lacelle-Bourdon
Crédit: Gunther Gamper